Catégories
Non classé

Le déclin médical face au Covid19

Depuis des millénaires la médecine permettait se soigner des maladies même graves, évoluant toujours, avec ce nouveau virus nous pouvons nous rendre compte que rien ne peut soigner dans la médecine conventionnelle mis à part un vaccin … selon les voix officielles.

J’ai eu la tuberculose en 1976, je n’avais que deux ans, après deux années de traitements j’ai été totalement guérie, à l’époque c’était le médecin de famille qui soignait assez souvent il en discutait avec ses confrères, Sars-CoV2 est une maladie qui s’attaque aux voies respiratoires, un peu moins de 1% des personnes contaminées succombe selon les chiffres officiels.

Il n’existe aucun traitement selon le ministre de la santé, or l’épouse du président déclare avoir été « soignée », une ancienne ministre de la santé vient d’être traitée par oxygénothérapie … y a t’il réellement une régression de la médecine où sommes nous les victimes d’un énorme canulars ?

Je frise Complotiste, oui j’assume, je me pose beaucoup de questions, je n’accepte pas sans me poser de questions les explications officielles, il y a quelques jours un ami m’expliquait que si les gens étaient aussi gravement contaminés c’était parce que les gens faisaient n’importe quoi et mangeaient la bouche ouverte à la cantine de l’entreprise, mais par contre si il n’y a pas eu de malades de la grippe depuis plus d’un an c’était parce que les mêmes gens étaient devenus propres et se lavaient les mains maintenant … logique non ? Curieusement je n’arrive pas à adhérer à ces explications.

Donc ma plus grande question est : à quel moment la médecine a régressé ?

Les personnes souffrant de surcharge pondérale sont sujettes à des troubles respiratoires pourquoi y a t’il si peu voire aucune campagne ou prise en charge systématique ? Ce n’est pas une entreprise proposant des repas qui doit mener ce genre de campagne, c’est à notre ministère de la santé de s’occuper de la communication de la même manière que la campagne de lavage de main pour la lutte contre le Covid a été gérée, en remettant également le médecin à sa place pour faire du cas par cas, aider en conseiller, de même que des campagnes identiques devraient être menée pour aider les personnes souhaitant cesser de fumer, ce n’est pas une chose facile l’arrêt du tabac même si on le souhaite de tout son coeur selon les tempéraments un accompagnement s’impose.

La place du médecin ne doit pas non plus être substituée par des décrets de loi donnant des consignes de prescriptions médicales, chaque individus ne réagit pas de la même manière à un traitement, personne mieux que le médecin et aucun organisme quel qu’il soit ne doit s’immiscer entre un médecin et son patient.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *